La Nuit de Valognes
Dimanche 27 mai 2018 à 18h00
Espace Jean Kernéis

Dans son château de Valognes, la Duchesse de Vaubricourt a convoqué quelques anciennes conquêtes de Don Juan. En une nuit, elles ont pour ambition de lui intenter un procès et lui imposer une condamnation à vie : le mariage…

D’après Eric-Emmanuel SCHMITT et mise en scène par Steeve BRUDEY, « La Nuit de Valognes » est une pièce grinçante et outrancière, dans l’esprit de la Commedia dell’Arte.

La compagnie Farrago (Le Relecq-Kerhuon) a été créée en 2014 et se produit très régulièrement depuis, saluée pour la qualité de son travail. Elle a été notamment lauréate du prix régional Festhéa en 2017.

Tarif : 8 € - Organisation : Mairie de DAOULAS
Renseignements au 02 98 25 80 19

LES BALADES PHOTOGRAPHIQUES 2018

 

affiche balades 2018 web

J.D. OKHAI OJEIKERE et Medina DUGGER :

un hommage à la beauté des coiffures nigérianes

Conscient du rôle primordial de la photographie dans la préservation de la culture de son pays, J.D. Okhai Ojeikere constitue une photothèque de plus de 20 000 négatifs se rapportant à la danse, au théâtre, aux enfants… et dans laquelle il apparaît très vite que les photographies de coiffure – élément important de la culture nigériane – constituent un ensemble singulier.


Réalisée de 1968 à 1999 au Rolleiflex 6X6, la série « Hairstyles » rassemble plus de 1 000 clichés dont une trentaine sera présentée dans les jardins de l’Abbaye de Daoulas. Chaque coiffure est photographiée, essentiellement de dos « parce qu’elles sont abstraites et révèlent mieux l’aspect sculptural des coiffures. »


Pour Ojeikere, cette série est une oeuvre collective. « La coiffeuse exerce tout son talent, la cliente choisit sa coiffure pour elle-même et c’est l’admiration que j’ai pour ces coiffures qui m’a conduit à les photographier… La durée, la méthode, la structure et mon obsession contribuent à l’exemplarité de ce travail. Il trouve naturellement sa place dans la photographie, dans la mode, dans l’ethnographie et tout simplement dans l’art ».


La série « Chroma » de Medina Dugger, présentée dans les rue de Daoulas, rend hommage au travail d’Ojeikere en célébrant « les coiffures des femmes à Lagos, au Nigéria, à travers un objectif contemporain et fantaisiste ». Aujourd’hui, la laine et les extensions de couleur, accessibles sur les marchés locaux, permettent aux femmes d’exprimer leur créativité et de lutter contre les standards d’une beauté bien souvent euro-centrée. La série présentée dans les rues de la commune constitue un ensemble fortement coloré, contrastant ainsi avec les photographies d’Ojeikere.

Idée de sortie
Marredelapluie.fr
lien découvrir daoulas lien agenda lien office de tourisme
lien galerie photos lien marée site shom lien numero utile
lien restauration scolaire lien dechets lien contact
/